Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Amis de Dieu > Afin que tous les hommes soient sauvés > Point 269
269

Le moment est tout indiqué pour considérer maintenant un autre épisode qui met en évidence la remarquable vigueur apostolique des premiers chrétiens. Il ne s’était pas écoulé un quart de siècle depuis que Jésus était monté aux cieux, que sa renommée se répandait déjà dans beaucoup de villes et villages. Un homme appelé Apollos arrive à Éphèse ; c’était un homme éloquent, versé dans les Écritures. Il avait été instruit de la Voie du Seigneur, et, dans la ferveur de son âme, il prêchait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus bien qu’il connût seulement le baptême de Jean.

La lumière du Christ s’était déjà infiltrée dans l’esprit de cet homme : il avait entendu parler de lui, et il l’annonçait aux autres. Mais il lui restait encore un bout de chemin à parcourir pour s’informer davantage, arriver pleinement à la foi et aimer vraiment le Seigneur. Un couple de chrétiens, Aquila et Priscille, écoute sa conversation et ne demeure ni passif ni indifférent. Il ne leur vient pas à l’esprit de penser : “ Il en sait déjà assez, personne ne nous demande de lui donner de leçons. ” Comme c’étaient des âmes pleines d’une véritable préoccupation apostolique, ils s’approchèrent d’Apollos, le prirent avec eux et lui exposèrent plus exactement la Voie.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant