Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Amis de Dieu > Afin que tous les hommes soient sauvés > Point 270
270

Le comportement de saint Paul est aussi admirable. Prisonnier pour avoir fait connaître l’enseignement du Christ, il ne perd aucune occasion de diffuser l’Évangile. En présence de Festus et d’Agrippa, il n’hésite pas à déclarer : Soutenu par la protection de Dieu, j’ai continué jusqu’à ce jour à rendre mon témoignage devant petits et grands, sans jamais rien dire en dehors de ce que Moïse et les Prophètes avaient déclaré devoir arriver : que le Christ souffrirait et que, ressuscité le premier d’entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux nations païennes.

L’Apôtre ne se tait pas, il ne cache pas sa foi, ni son action apostolique qui avait provoqué la haine de ses persécuteurs : il continue à annoncer le salut à tout le monde. Et avec une audace merveilleuse, il affronte Agrippa : Crois-tu aux prophètes, roi Agrippa ? Je sais que tu y crois. Quand Agrippa commente : Encore un peu, et par tes raisons, tu vas faire de moi un chrétien ! Paul réplique : Qu’il s’en faille de peu ou de beaucoup, puisse Dieu faire que non seulement toi, mais encore tous ceux qui m’écoutent aujourd’hui, vous deveniez tels que je suis moi-même, à l’exception des chaînes que voici.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant