Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Amis de Dieu > Afin que tous les hommes soient sauvés > Point 272
272

Si tu admettais la tentation de te demander : qui m’ordonne de me mêler de cela ? Je devrais te répondre : c’est le Christ en personne qui te l’ordonne. Il te le demande : La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux : priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. Ne conclus pas lâchement : “ Pour cela, moi, je ne sers à rien, d’autres s’en occupent ; ce genre d’activités n’est pas pour moi. ” Non, il n’y a personne d’autre ; si toi tu pouvais dire cela, tout le monde pourrait en dire autant. L’invitation du Christ s’adresse à tous et à chacun des chrétiens. Personne n’en est dispensé, ni par l’âge, ni par la santé, ni par le métier. Il n’existe aucune excuse qui tienne. Ou nous produisons des fruits apostoliques, ou notre foi sera stérile.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant