Josemaría Escrivá Obras
68

Et tu sembles me dire : comment vais-je parvenir à toujours œuvrer dans cet esprit, qui m’amènera à terminer mon travail professionnel à la perfection ? La réponse ne vient pas de moi, mais de saint Paul : Soyez des hommes, soyez forts. Que tout se passe chez vous dans la charité. Faites tout par amour et librement ; barrez la voie à la crainte et à la routine : servez Dieu notre Père.

Il me plaît de répéter, car j’en ai fait bien souvent l’expérience, ces quelques vers très expressifs malgré leur médiocre valeur : Toute ma vie est d’amour/ et si en amour je suis éprouvé/ c’est la vertu de ma souffrance/ car il n’est pas de meilleur amant/ que celui qui a beaucoup souffert. Consacre-toi par Amour à tes devoirs professionnels ; j’insiste, mène tout à bien par Amour et tu verras, précisément parce que tu aimes, même si tu goûtes l’amertume de l’incompréhension, de l’injustice, de l’ingratitude voire de l’échec humain, les merveilles que ton travail produit. Des fruits savoureux, une semence d’éternité !

Précédent Voir le chapitre Suivant