Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Amis de Dieu > Travail de Dieu > Point 70
70

Par amour de Dieu, par amour des âmes et pour répondre à notre vocation chrétienne, nous devons donner l’exemple. Si vous ne voulez pas scandaliser, si vous ne voulez pas que l’on soupçonne le moins du monde les enfants de Dieu d’être mous ou bons à rien, si vous ne voulez pas porter la responsabilité d’un contre-témoignage..., vous devez vous efforcer d’offrir, par votre conduite, la juste mesure, la bonne humeur de l’homme responsable. Le paysan qui laboure son champ en élevant sans cesse son cœur vers Dieu aussi bien que le charpentier, le forgeron, l’employé, l’intellectuel, et tous les chrétiens, tous doivent être des modèles pour leurs collègues. Sans orgueil, car nous sommes bien convaincus, au plus profond de notre âme, que c’est seulement en comptant sur lui que nous remporterons la victoire : seuls, nous ne pouvons même pas ramasser un brin de paille par terre. Aussi chacun doit-il ressentir dans son travail, à la place qu’il occupe dans la société, l’obligation d’accomplir un travail digne de Dieu, qui sème partout la paix et la joie du Seigneur. Le parfait chrétien est toujours habité par la sérénité et par la joie. Sérénité parce qu’il se sent en présence de Dieu ; joie, car il est entouré de ses dons. Un tel chrétien est véritablement un personnage royal, un saint prêtre de Dieu.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant