Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Chemin > Sainte pureté > Point 119
119

Qu’elle est belle, la sainte pureté ! Mais séparée de la charité, elle n’est ni sainte, ni agréable à Dieu.

La charité est la semence qui germera et donnera des fruits très savoureux, grâce à l’eau limpide de la pureté.

Sans charité, la pureté reste inféconde, et ses eaux stériles transforment les âmes en un bourbier, en un marécage immonde qui exhale des miasmes d’orgueil.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant