Josemaría Escrivá Obras
124

Tu m’écrivais, médecin apôtre : “ Nous savons tous, par expérience, que nous pouvons être chastes, en restant sur nos gardes, en fréquentant les sacrements et en étouffant les premières étincelles de la passion, sans permettre à l’incendie de se déclarer. Et c’est précisément parmi les chastes que l’on compte les hommes les plus intègres, à tous égards. Et c’est parmi les luxurieux que l’on trouve, le plus souvent, les timides, les égoïstes, les sournois et les cruels, qui se caractérisent par leur peu de virilité. ”

Précédent Voir le chapitre Suivant