Josemaría Escrivá Obras
126

La gourmandise est l’avant-garde de l’impureté.

Précédent Voir le chapitre Suivant