Josemaría Escrivá Obras
169

La douleur t’accable, parce que tu la reçois lâchement. — Reçois-la avec courage, dans un esprit chrétien, et tu l’estimeras comme un trésor.

Précédent Voir le chapitre Suivant