Josemaría Escrivá Obras
218

Qu’il est beau de perdre la vie pour la Vie !

Précédent Voir le chapitre Suivant