Josemaría Escrivá Obras
281

Le silence est comme le portier de la vie intérieure.

Précédent Voir le chapitre Suivant