Josemaría Escrivá Obras
29

Le bonheur, relatif et pauvre, de l’égoïste qui s’enferme dans sa tour d’ivoire, dans sa carapace…, ce bonheur n’est pas difficile à obtenir dans ce monde. — Mais le bonheur de l’égoïste n’est pas durable.

Vas-tu perdre, pour cette caricature du ciel, le bonheur de la Gloire qui n’aura pas de fin ?

Précédent Voir le chapitre Suivant