Josemaría Escrivá Obras
411

La doctrine de Jésus a une telle vertu que beaucoup de faux apôtres, qui la prêchent sans la pratiquer, font du bien malgré eux à la masse, au peuple.

Mais ce bien ne compense pas le mal énorme, réel, qu’ils causent en tuant des âmes de chefs, d’apôtres qui s’éloignent, dégoûtés, de ceux qui ne font pas ce qu’ils enseignent aux autres.

C’est pourquoi ceux ou celles qui n’entendent pas mener une vie intègre ne doivent jamais se mettre au premier rang.

Précédent Voir le chapitre Suivant