Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Chemin > Charité > Point 468
468

Tu es par trop candide. — Ceux qui pratiquent la charité sont en si petit nombre, me dis-tu. — Être charitable, ce n’est pas donner de vieux habits ou des piécettes…

— Et tu m’exposes ton cas personnel et ta déception.

— Je ne vois qu’une chose : nous allons, toi et moi, donner, et nous donner, sans lésiner. Nous éviterons ainsi à ceux que nous fréquentons de faire ta triste expérience.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant