Josemaría Escrivá Obras
52

Pourquoi, lorsque tu juges les autres, mets-tu dans ta critique l’amertume de tes propres échecs ?

Précédent Voir le chapitre Suivant