Josemaría Escrivá Obras
565

Tu t’étonnes que ton ange gardien t’ait rendu d’évidents services. — Tu ne devrais pas t’en étonner : c’est bien pour cela que le Seigneur l’a placé près de toi.

Précédent Voir le chapitre Suivant