Josemaría Escrivá Obras
592

N’oublie pas que tu es… la boîte à ordures. — C’est pourquoi, si le divin Jardinier te choisit, s’il te décape, te nettoie…, et s’il place en toi des fleurs magnifiques…, ni les parfums ni les couleurs qui parent ta laideur ne doivent te rendre orgueilleux.

— Humilie-toi ; ne sais-tu pas que tu n’es que la poubelle ?

Précédent Voir le chapitre Suivant