Josemaría Escrivá Obras
595

Si tu te connaissais, tu te réjouirais d’être méprisé, et ton cœur pleurerait devant l’exaltation et la louange.

Précédent Voir le chapitre Suivant