Josemaría Escrivá Obras
723

Tout t’est bien égal ? — N’essaie pas de te leurrer. Si je t’interrogeais à l’instant même sur des personnes et des entreprises où tu t’es engagé pour Dieu, corps et âme, tu me répondrais avec la fougue et l’intérêt de celui qui parle d’une chose bien à lui.

Tout ne t’est pas égal : mais tu n’es pas infatigable…, et tu dois te réserver plus de temps : du temps qui sera d’ailleurs bénéfique pour tes œuvres, parce que, en dernière analyse, tu en es l’instrument.

Précédent Voir le chapitre Suivant