Josemaría Escrivá Obras
968

Je te bénis joyeusement, mon enfant, pour cette foi en ta mission d’apôtre, qui t’a fait écrire : “ Il n’y a aucun doute, l’avenir est assuré, peut-être même malgré nous. Mais il faut que nous ne fassions qu’un avec la tête — ut omnes unum sint ! — par la prière et le sacrifice. ”

Précédent Voir le chapitre Suivant