Josemaría Escrivá Obras
98

Après celle du prêtre et des vierges consacrées, la prière la plus agréable à Dieu est celle des enfants et des malades.

Précédent Voir le chapitre Suivant