Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Entretiens > Aimer le monde passionnément > Point 123
123

Force m'est d'en terminer, mes enfants. Je vous disais au début que, par ma parole, je voulais vous communiquer un peu de la grandeur et de la miséricorde de Dieu. Et j'espère y être parvenu en vous engageant à vivre saintement votre vie ordinaire; car une vie sainte menée au milieu des réalités de ce monde — sans bruit, avec simplicité, avec véracité — n'est-ce pas la manifestation la plus émouvante des magnalia Dei (Si 18, 4), de cette prodigieuse miséricorde que Dieu a toujours témoignée et ne cesse de témoigner pour le salut du monde ?

Maintenant je vous demande, avec le psalmiste, de vous joindre à ma prière et à ma louange : magnificate Dominum mecum, et extollamus nomen eius simul (Ps 33, 4.); magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons ensemble son nom. Autrement dit, mes enfants, vivons avec foi.

Armons-nous du bouclier de la foi, du casque du salut et de l'épée de l'esprit, c'est-à-dire de la Parole de Dieu. C'est à cela que nous engage l'apôtre saint Paul, dans l'Épître aux Éphésiens (Ep 6, 11 et s.) que la liturgie développait il y a quelques minutes.

Foi, vertu dont nous avons tant besoin, nous, les chrétiens, et plus précisément en cette année de la Foi qu'a promulguée notre saint-père très aimé, le pape Paul VI : car, sans la foi, se perd le fondement même de la sanctification de la vie ordinaire.

Foi ardente, en ce moment où nous nous approchons du mysterium fidei (1 Tm 3, 9), de la Sainte Eucharistie; car nous allons participer à cette Pâque du Seigneur, qui résume et réalise la miséricorde de Dieu envers les hommes.

Foi, mes enfants, afin de proclamer que, dans quelques instants sur cet autel, sera renouvelée l'oeuvre de notre Rédemption (Secrète du neuvième dimanche après la Pentecôte). Foi, pour savourer le Credo et éprouver, au pied de cet autel et dans cette assemblée, la présence du Christ, qui fait de nous cor unum et anima una (Ac 4, 32), un seul coeur et une seule âme; qui fait de nous une famille, l'Église une, sainte, catholique, apostolique et romaine, ce qui, pour nous, revient à dire universelle. Foi, enfin, filles et fils très chers, pour démontrer au monde qu'il ne s'agit pas ici de cérémonies ni de mots, mais d'une réalité divine, qui donne aux hommes le témoignage d'une vie ordinaire sanctifiée, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et de Sainte Marie.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre