Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Entretiens > Spontanéité et pluralisme du peuple de Dieu > Point 21
21

Il y a, en même temps, d'autres aspects du même processus de développement ecclésiologique, qui représentent de magnifiques acquisitions doctrinales auxquelles indubitablement Dieu a voulu que contribue, pour une part qui n'est peut-être pas médiocre, le témoignage de l'Opus Dei, de sa vie et de son esprit, à côté d'autres apports précieux, d'initiatives et d'associations apostoliques non moins méritoires. Mais ce sont des acquisitions doctrinales qui demanderont peut-être pas mal de temps avant de s'incarner réellement dans la vie totale du Peuple de Dieu. Vous avez vous-même rappelé, dans vos questions précédentes, quelques-unes de ces acquisitions: le développement d'une authentique spiritualité laïque ; la compréhension de la tâche ecclésiale particulière — non pas ecclésiastique ou officielle — propre aux laïcs ; la distinction des droits et des devoirs du laïc en tant que laïc ; les rapports hiérarchie-laïcat ; l'égalité en dignité et la complémentarité des tâches de l'homme et de la femme dans l'Église ; la nécessité d'aboutir à une opinion publique ordonnée dans le Peuple de Dieu, etc.

Tout cela constitue évidemment une réalité très fluide, et parfois non exempte de paradoxes. Une même chose, qui, formulée il y a quarante ans, scandalisait tout le monde, ou presque tout le monde, ne surprend presque plus personne aujourd'hui, mais, en revanche, très peu nombreux sont encore ceux qui la comprennent à fond et qui la vivent d'une manière ordonnée.

Je m'expliquerai mieux à l'aide d'un exemple. En 1932, exposant à mes fils de l'Opus Dei quelques-uns des aspects et conséquences de la dignité et de la responsabilité particulières que le baptême confère aux personnes, je leur écrivais dans un document: « Il faut repousser le préjugé suivant lequel les fidèles ordinaires ne peuvent rien faire d'autre qu'aider le clergé, dans des apostolats ecclésiastiques. Il n'y a aucune raison pour que l'apostolat des laïcs soit toujours une simple participation à l'apostolat hiérarchique: il leur incombe le devoir de faire, eux aussi, de l'apostolat. Et cela, non en vertu d'une mission canonique reçue, mais parce qu'ils font partie de l'Église ; cette mission ils la remplissent à travers leur profession, leur métier, leur famille, leurs collègues, leurs amis. »

Personne aujourd'hui, dans l'Église, après les solennels enseignements de Vatican II, ne remettra sans doute en question l'orthodoxie de cette doctrine. Mais combien ont abandonné réellement leur conception unique de l'apostolat des laïcs comme action pastorale organisée de haut en bas ? Combien, dépassant la conception monolithique de l'apostolat laïc, comprennent qu'il peut et qu'il doit même y en avoir un qui ne nécessite ni structures rigides et centralisées, ni missions canoniques, ni mandats hiérarchiques ? Combien sont-ils ceux qui qualifient le laïcat de longa manus Ecclesiae ? Ne confondent-ils pas en même temps, dans leur esprit, le concept d'Église Peuple de Dieu avec celui plus limité de hiérarchie ? Ou encore, combien de laïcs comprennent-ils pleinement que, si ce n'est dans une communion délicate avec la hiérarchie, ils n'ont pas le droit de revendiquer leur sphère légitime d'autonomie apostolique ?

De telles considérations pourraient être formulées par rapport à d'autres problèmes, car il y a beaucoup, beaucoup à faire encore, tant pour ce qui est de l'exposé doctrinal indispensable que pour ce qui est de l'éducation des consciences et même de la réforme de la législation ecclésiastique. je demande souvent au Seigneur — la prière a toujours été ma grande arme — que l'Esprit Saint assiste son Peuple, et spécialement la hiérarchie, dans l'exécution de ces tâches. Et je Lui demande également de se servir encore de l'Opus Dei, pour que nous puissions contribuer et aider, dans toute la mesure de nos forces, à ce difficile, mais magnifique processus de développement et de croissance de l'Église.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant