Josemaría Escrivá Obras
54

Pourquoi, selon vous, de nombreux ordres religieux, tels que la Compagnie de Jésus, prennent-ils ombrage de l'Opus Dei?

— Nombre de religieux, que je connais, savent que nous ne sommes pas des religieux ; ils nous rendent l'affection que nous avons pour eux, ils adressent des prières et des sacrifices à Dieu en faveur des apostolats de l'Opus Dei. Quant à la Compagnie de Jésus, je connais et je fréquente son général, le P. Arrupe. Et je puis vous assurer que nos rapports sont faits d'estime et d'affection réciproques.

Peut-être vous est-il arrivé de rencontrer quelque religieux qui ne comprenait pas notre OEuvre ; s'il en est ainsi, ce religieux était sans doute victime d'une erreur ou d'un défaut de connaissance sur la nature de notre travail, qui est spécifiquement laïc et séculier et n'empiète en rien sur le terrain propre aux religieux. Quant à nous, nous n'avons que vénération et affection pour tous les religieux sans exception, et nous prions le Seigneur de faire en sorte que soient chaque jour plus féconds les services qu'ils rendent à l'Église et à l'humanité tout entière. Il ne saurait y avoir de querelle entre l'Opus Dei et un religieux, étant donné que, pour se quereller, il faut être deux et que nous ne voulons nous mesurer avec personne.

Précédent Voir le chapitre Suivant