Josemaría Escrivá Obras
82

En tant que grand chancelier de l'université de Navarre, nous aimerions que vous nous parliez des principes dont vous vous êtes inspiré en la fondant et de la signification qu'elle a actuellement dans le panorama universitaire espagnol.

— L'université de Navarre a fait son apparition en 1952 — après des années de prière, j'éprouve de la joie à le dire — ; elle est née de l'espoir de faire surgir une institution universitaire où se réaliseraient les idéaux culturels et apostoliques d'un groupe de professeurs qui avaient profondément pris conscience de l'importance de la fonction enseignante. Cette institution aspirait alors — elle aspire aujourd'hui — à contribuer, coude à coude avec les autres universités, à la recherche d'une solution à un grave problème de l'éducation : l'Espagne et beaucoup d'autres pays ont besoin d'hommes bien préparés pour construire une société plus juste.

Au moment de sa fondation, ceux qui l'ont commencée n'étaient pas étrangers à l'Université espagnole : c'étaient des professeurs formés et ayant enseigné à Madrid, Barcelone, Séville, Saint-Jacques de Compostelle, Grenade et d'autres universités similaires. Cette étroite collaboration — j'oserai dire qu'il s'agit d'une collaboration plus étroite que celle qu'ont entre elles d'autres universités, même voisines — n'a pas cessé de se manifester par des échanges et des visites fréquentes entre professeurs, des congrès internationaux où l'on travaille à l'unisson. Un contact semblable a existé et existe avec les meilleures universités d'autres pays ; ce fait vient d'être confirmé par la toute récente promotion, au titre de docteurs honoris causa, de professeurs de la Sorbonne, de Harvard, de Coïmbra, de Munich et de Louvain.

L'université de Navarre a également permis de canaliser l'aide de tant de personnes qui se rendent compte de ce que les études universitaires constituent une base fondamentale pour le progrès du pays, lorsqu'elles sont ouvertes à tous ceux qui méritent d'étudier, quelles que soient leurs ressources. L'Association des amis de l'université de Navarre est une réalité ; grâce à son aide généreuse, elle est déjà parvenue à distribuer un grand nombre de bourses d'études. Ce nombre augmentera de plus en plus, tout comme le nombre d'étudiants afro-asiatiques et latino-américains.

Précédent Voir le chapitre Suivant