Josemaría Escrivá Obras
128

Aime celui qui a la charge de ton âme, et recherche son aide. Dans la direction spirituelle, mets ton cœur à nu, complètement — montre-le pourri s’il est pourri ! — Sois sincère, aie envie de guérir, faute de quoi cette pourriture ne disparaîtra jamais.

     Si tu as recours à quelqu’un qui ne peut que nettoyer superficiellement la plaie..., tu n’es qu’un lâche, parce qu’au fond tu viens à lui pour cacher la vérité, à ton détriment.

Précédent Voir le chapitre Suivant