Josemaría Escrivá Obras
317

Quand l’aiguillon de cette pauvre chair se fera sentir — et parfois l’attaque est violente —, embrasse ton Crucifix, embrasse-le souvent ! avec une volonté efficace, même s’il te semble que tu le fais sans amour.

Précédent Voir le chapitre Suivant