Josemaría Escrivá Obras
370

Devant l’immense panorama des âmes qui nous attendent, devant cette responsabilité magnifique et terrible, peut-être te prendras-tu à penser ce qu’il m’arrive de penser parfois: et c’est avec moi que tout ce travail va s’accomplir ? Avec moi, qui suis si peu de chose ?

     — Ouvrons alors l’Évangile, pour considérer comment Jésus guérit l’aveugle de naissance: avec de la boue faite de poussière et de salive. Voilà le collyre qui donne la lumière à des yeux aveugles !

     C’est ce que nous sommes, toi et moi, bien conscients de notre faiblesse, du fait que nous ne valons rien; mais, avec la grâce de Dieu et notre bonne volonté, nous sommes un collyre ! Pour éclairer, pour communiquer notre force aux autres et à nous-mêmes.

Précédent Voir le chapitre Suivant