Josemaría Escrivá Obras
417

Tu es parvenu à une grande intimité avec ce Dieu, notre Dieu, qui est si près de toi, si ancré dans ton âme…; mais toi, que fais-tu pour que cette intimité s’accroisse, s’approfondisse ? Évites-tu que s’immiscent des petits riens susceptibles de troubler cette amitié ?

     — Sois courageux ! N’hésite pas à couper court à tout ce qui pourrait, ne serait-ce que légèrement, faire souffrir Celui qui t’aime tant.

Précédent Voir le chapitre Suivant