Josemaría Escrivá Obras
43

C’est le sacrifice d’Abel qu’il convient d’offrir au Seigneur. Le sacrifice d’une chair jeune et belle — la meilleure du troupeau; d’une chair saine et sainte; le sacrifice de cœurs qui n’ont qu’un seul amour: Toi, mon Dieu ! D’intelligences burinées par des études approfondies, et qui s’inclineront devant ta Sagesse; d’âmes d’enfants ne pensant qu’à te plaire.

     — Reçois dès à présent, Seigneur, ce sacrifice d’agréable odeur.

Précédent Voir le chapitre Suivant