Josemaría Escrivá Obras
455

Tu ne seras bon que si tu sais voir les bons côtés et les vertus des autres.

     C’est pourquoi, quand tu devras corriger, fais-le en toute charité, au moment qui sera le plus opportun, sans humilier…en ayant toi-même le souci d’apprendre et de t'améliorer sur le point même où tu corriges.

Précédent Voir le chapitre Suivant