Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Forge > Lutte > Point 68
68

Tu ne sais comment me remercier pour ce saint zèle qui s’est emparé de ton âme, m’as-tu dit.

     — Je me suis empressé de te répondre: ce n’est pas moi qui fait vibrer ton âme, mais le Saint-Esprit.

     — Aime-le, fréquente-le. — C’est ainsi que tu t’éprendras davantage et mieux de lui, et tu le remercieras de s’être établi dans ton âme, pour que tu aies de la vie intérieure.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant