Josemaría Escrivá Obras
871

Dis-lui lentement: Ô, bon Jésus, si je dois être un apôtre — un apôtre d’autres apôtres — il faut que tu me rendes très humble.

     Il faut que je me connaisse: que je me connaisse et que je te connaisse.

     — Ainsi je ne perdrai jamais de vue mon néant.

Précédent Voir le chapitre Suivant