Josemaría Escrivá Obras
914

Si, par ta prière, ton esprit de sacrifice et tes actes, tu ne fais pas preuve d’une préoccupation constante pour l’apostolat, tu as là une preuve évidente que tu n’es pas assez heureux, et donc que ta fidélité doit s’accroître.

     — En effet, celui qui jouit du bonheur, du bien s’efforce de le donner aux autres.

Précédent Voir le chapitre Suivant