Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Quand le Christ passe > Le Christ présent chez les chrétiens > Point 103
103

Le Christ vit dans le chrétien. La foi nous dit que l'homme en état de grâce est divinise. Nous sommes des hommes et des femmes, non des anges. Des êtres en chair et en os, avec un coeur et des passions, des tristesses et des joies. Mais la divinisation s'accomplit dans l'homme tout entier, comme une anticipation de la résurrection glorieuse. Mais non, le Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui se sont endormis. Car, la mort étant venue par un homme, c'est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. De même en effet que tous meurent en Adam, tous aussi revivront dans le Christ.

La vie du Christ est notre vie, selon ce qu'Il a promis à ses apôtres, le jour de la dernière Cène: Si quelqu'un m'aime il gardera ma parole, et mon Père l'aimera, et nous viendrons à lui, et nous ferons chez lui notre demeure. Le chrétien doit, par conséquent, vivre selon la vie du Christ, en faisant siens les sentiments du Christ, de manière à pouvoir s'écrier avec saint Paul, non vivo ego, vivit vero in me Christus, et si je vis, ce n'est plus moi, mais le Christ qui vit en moi.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant