Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Quand le Christ passe > Le Christ présent chez les chrétiens > Point 107
107

C'est cet amour du Christ que chacun d'entre nous 107 doit s'efforcer de réaliser dans sa propre vie. Mais pour être ipse Christus il faut se regarder en Lui. Il ne suffit pas d'avoir une idée générale de l'esprit qui était celui de Jésus; encore faut-il apprendre de Lui des manières et des attitudes. Et surtout, il faut contempler sa vie, son passage sur la terre, ses traces, pour en tirer force, lumière, sérénité, paix.

Quand on aime quelqu'un, on désire connaître tous les détails de sa vie et de son caractère, de façon à s'identifier à lui. C'est pourquoi nous devons méditer la vie de Jésus, depuis sa naissance dans une crèche, jusqu'à sa mort et à sa résurrection. Dans les premières années de mon travail sacerdotal, j'avais l'habitude d'offrir des exemplaires de l'Evangile ou de livres racontant la vie de Jésus. Car il nous faut bien la connaître, l'avoir tout entière dans notre tête et dans notre coeur, afin qu'à tout moment, sans qu'il soit besoin d'aucun livre, en fermant les yeux, nous puissions la voir comme dans un film; afin qu'en toute circonstance les paroles et les actes du Seigneur nous reviennent en mémoire.

C'est ainsi que nous nous sentirons mêlés à sa vie. En effet il ne s'agit pas seulement de penser à Jésus, de nous représenter des scènes de sa vie: nous devons y entrer de plain-pied et en être des acteurs. Nous devons suivre le Christ d'aussi près que la Vierge Marie sa Mère, d'aussi près que les douze apôtres, que les saintes femmes et que les foules qui s'amassaient autour de Lui. Si nous agissons de la sorte, si nous n'y faisons pas obstacle, les paroles du Christ pénétreront jusqu'au fond de nos âmes et nous transformeront. Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu'aucun glaive à deux tranchants, elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du coeur.

Il faut aller à l'Evangile et examiner l'amour du Christ, si nous voulons mener les autres au Seigneur. Nous devons nous arrêter sur les scènes capitales de la Passion, car, comme Il l'a dit Lui-même, il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Mais nous pouvons considérer également le reste de sa vie, la façon dont Il traitait ordinairement ceux qui Le rencontraient.

Pour faire parvenir aux humains sa doctrine de salut et leur manifester l'amour de Dieu, le Christ, Dieu parfait et Homme parfait, a procédé d'une manière à la fois humaine et divine. Dieu condescend à devenir homme. Il prend notre nature sans réserves, à 'exception du péché.

J'éprouve une joie profonde à la pensée que le Christ ait voulu être pleinement homme et ait voulu revêtir notre chair. Je suis ému en voyant cette merveille: un Dieu qui aime avec le coeur d'un homme.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant