Josemaría Escrivá Obras
138

Au milieu des limitations inséparables de notre condition présente, car, d'une certaine façon, le pêche continue d'habiter en nous, le chrétien perçoit avec une clarté nouvelle toute la richesse de sa filiation divine, quand il se sent entièrement libre parce qu'il travaille aux choses de son Père, quand sa joie se fait continuelle parce que rien ne peut détruire son espérance.

Ceci se produit aussi, et en même temps, quand il est à même d'admirer toutes les beautés et les merveilles de la terre, d'en apprécier toute la richesse et toute la honte, d'aimer avec toute la loyauté et toute la pureté dont est capable le coeur humain. Quand sa douleur devant le péché ne dégénère pas en un geste amer, désespéré ou hautain, car la componction et la connaissance de la faiblesse humaine le conduisent à s'identifier de nouveau à la soif rédemptrice du Christ et à ressentir plus profondément sa solidarité avec tous les hommes. Quand, enfin, le chrétien éprouve en lui-même, avec certitude, la force du Saint-Esprit, de telle sorte que ses chutes personnelles ne l'abattent pas, mais sont plutôt une invitation à recommencer et à continuer d'être un témoin fidèle du Christ à tous les carrefours de la terre, malgré ses misères personnelles qui, dans ces cas, sont en général des fautes légères, qui troublent à peine l'âme; et, même si elles sont graves, le simple fait d'accourir avec componction au Sacrement de la Pénitence nous redonne la paix de Dieu et fait de nous, à nouveau, de bons témoins de ses miséricordes.

Telle est, résumée, la richesse de la foi, qui parvient à peine à s'exprimer par de pauvres paroles humaines; telle est la vie du chrétien, s'il se laisse guider par le Saint-Esprit. C'est pourquoi je ne puis terminer autrement qu'en faisant mienne la demande exprimée par un des chants liturgiques de la fête de la Pentecôte, qui est comme un écho de la prière sans fin de l'Eglise tout entière: Viens, Esprit Créateur, visiter les âmes de tes fidèles; emplis de la grâce d'en haut les coeurs que tu as créés. Fais-nous connaître le Père, et révèle-nous le Fils, fais-nous toujours croire en Toi, Esprit qui procèdes de l'un et de l'autre.

Précédent Voir le chapitre Suivant