Josemaría Escrivá Obras
147

Remplir le monde de lumière, être sel et lumière: c'est ainsi que le Seigneur a décrit la mission de ses disciples. Porter jusqu'aux derniers confins de la terre la bonne nouvelle de l'amour de Dieu. C'est à cela que tous les chrétiens doivent consacrer leur vie, d'une manière ou d'une autre.

J'irai plus loin. Nous devons être consumes par le désir de ne pas demeurer seuls, nous devons encourager les autres à contribuer à cette mission divine d'apporter joie et paix au coeur des hommes. Dans la mesure où vous progresserez, vous-mêmes — écrit saint Grégoire le Grand —, attirez les autres à vous; ayez ce désir d'avoir des compagnons sur votre chemin vers le Seigneur.

Mais souvenez-vous que, cum dormirent hommes, tandis que les hommes s'étaient assoupis, surgit le semeur d'ivraie, comme dit le Seigneur dans l'une de ses paraboles. Nous, les hommes, nous sommes exposés à nous laisser envahir par le sommeil de l'égoïsme et de la superficialité, à laisser notre coeur se disperser en mille expériences éphémères, à esquiver la recherche en profondeur du véritable sens des réalités terrestres. Triste chose que ce sommeil qui étouffe la dignité de l'homme et le rend esclave de la tristesse !

Il est un cas qui doit nous faire souffrir par-dessus tout: celui des chrétiens qui pourraient donner bien davantage et ne se décident pas, qui pourraient se donner à fond, en vivant toutes les conséquences de leur vocation d'enfants de Dieu, mais qui résistent devant la perspective d'être généreux. Cela doit nous faire souffrir, parce que la grâce de la foi ne nous a pas été conférée pour rester cachée, mais bien au contraire, pour briller devant les hommes; parce qu'en outre, c'est la félicité temporelle et éternelle de ceux qui agissent de la sorte qui est alors en jeu. La vie chrétienne est une merveille divine, dotée de promesses immédiates de satisfaction et de sérénité, à condition, toutefois, que nous sachions apprécier le don de Dieu, en étant généreux sans réserves.

Il faut donc réveiller ceux qui ont pu sombrer dans ce mauvais sommeil; il faut leur rappeler que la vie n'est pas un jeu, mais un trésor divin à faire fructifier. Il faut également montrer le chemin à ceux qui sont pleins de bonne volonté et de louables désirs, mais ne savent pas comment les mettre en pratique. Le Christ nous presse: chacun de vous doit être non seulement apôtre, mais apôtre d'apôtres, qui entraine les autres, qui les incite à faire connaître Jésus-Christ, eux aussi.

Précédent Voir le chapitre Suivant