Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Quand le Christ passe > En l'Epiphanie du Seigneur > Point 32
32

Le but n'est pas facile: nous identifier au Christ. Mais il n'est pas non plus difficile, si nous vivons comme le Seigneur nous l'a appris: si nous avons recours tous les jours à la Parole, si nous imprégnons notre vie de la réalité sacramentelle — l'Eucharistie qu'Il nous a laissée comme aliment, car le chemin du chrétien invite à la marche, comme le rappelle une vieille chanson de mon pays. Dieu nous a appelés d'une manière claire et sans équivoque. Comme les Rois Mages, nous avons découvert une étoile, lumière et chemin, dans le ciel de notre âme.

Nous avons vu son etoile en Orient et nous sommes venus l'adorer. Notre expérience est la même. Nous aussi, nous avons remarqué que, peu à peu, une nouvelle lueur s'allumait dans notre âme: le désir d'être pleinement chrétiens; si vous me permettez l'expression, le souci de prendre Dieu au sérieux. Si chacun de nous se mettait maintenant à raconter à haute voix l'histoire intime de sa vocation surnaturelle, nous conclurions, nous autres, que tout ceci était divin. Remercions Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit, et Sainte Marie, par laquelle nous parviennent toutes les bénédictions du ciel, de ce don qui, avec celui de la foi, est le plus grand que le Seigneur puisse accorder à une créature: la ferme détermination d'atteindre la plénitude de la charité, en étant convaincu que la sainteté au milieu des tâches professionnelles et sociales est non seulement possible, mais nécessaire.

Avec quelle délicatesse le Seigneur nous invite!

Il s'exprime au moyen de paroles humaines, comme un amoureux: je t'ai appelé par ton nom... tu es à moi. Dieu, qui est la beauté, la grandeur, la sagesse, nous annonce que nous sommes siens, que nous avons été choisis comme terme de son amour infini. Quelle vie de foi il faut avoir pour ne pas dénaturer cette merveille que la Providence divine met entre nos mains! Une foi comme celle des Rois Mages: la conviction que ni le désert, ni les tempêtes, ni la tranquillité des oasis ne nous empêcheront de parvenir à ce Bethléem éternel qu'est la vie définitive avec Dieu.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant