Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Quand le Christ passe > La conversion des enfants de Dieu > Point 61
61

Le Carême commémore les quarante jours que Jésus a passés dans le désert, comme une préparation aux années de prédication qui culminent avec la Croix et la gloire de Pâques. Quarante jours de prière et de pénitence. Et, à la fin, se déroula la scène que la liturgie d'aujourd'hui offre à notre méditation, en la reprenant dans l'Evangile de la Messe: les tentations du Christ.

Scène pleine de mystère, que l'homme essaie vainement de comprendre — Dieu qui se soumet à la tentation, qui laisse agir le Malin —, mais que nous pouvons méditer en demandant au Seigneur de nous faire découvrir l'enseignement qu'elle contient.

Jésus-Christ soumis à la tentation. La Tradition éclaire cette scène, en considérant que Notre Seigneur a voulu, pour nous donner l'exemple en tout, subir aussi l'épreuve de la tentation. Il en est ainsi parce que le Christ a été Homme Parfait, semblable à nous en tout, sauf pour ce qui est du péché. Après quarante jours de jeûne, avec pour seule nourriture — peut-être — de l'herbe, des racines et un peu d'eau, Jésus a faim, vraiment faim, comme n'importe quelle créature. Et lorsque le diable Lui propose de transformer les pierres en pain, non seulement Notre Seigneur repousse l'aliment que son corps demande, mais encore, Il éloigne de Lui une incitation plus grave: celle de se servir de son pouvoir divin pour résoudre un problème personnel, si l'on peut dire.

Vous l'aurez remarqué, tout au long des Evangiles: Jésus n'accomplit pas de miracle dans son propre intérêt. Lorsqu'Il transforme l'eau en vin, c'est pour les époux de Cana; lorsqu'Il multiplie les pains et les poissons, c'est pour nourrir une foule affamée.. Mais Lui gagne son pain, de longues années durant, par son propre travail. Et plus tard, au cours de ses pérégrinations à travers la terre d'Israël, Il vit de l'aide de ceux qui Le suivent.

Saint Jean relate qu'au terme d'une longue marche, en arrivant au puits de Sichar, Jésus envoie ses disciples vers le village pour acheter de la nourriture; et lorsqu'Il voit s'approcher la Samaritaine, Il lui demande de l'eau, car Lui n'avait pas de quoi la puiser. La fatigue du chemin qu'Il a parcouru pese sur son corps harassé et, en d'autres circonstances, Il recourt au sommeil pour refaire ses forces. Générosité du Seigneur, qui s'est humilié, qui a accepté pleinement la condition humaine, qui n'utilise pas son pouvoir de Dieu pour fuir les difficultés ou l'effort. Il nous apprend à être énergiques, à aimer le travail, à apprécier ce que le don de soi comporte de noblesse, tant du point de vue humain que divin.

A la seconde des tentations, quand le diable Lui suggère de se jeter du haut du Temple, Jésus repousse de nouveau l'idée de se servir de son pouvoir divin. Le Christ ne veut pas de la vaine gloire, de l'ostentation. Il ne joue pas une comédie humaine qui chercherait à se servir de Dieu pour mettre en relief sa propre excellence. Jésus-Christ veut accomplir la volonté de son Père, sans hâter la venue du temps, ni anticiper sur l'heure des miracles, mais en foulant, pas à pas, la dure route des hommes, l'aimable chemin de la Croix.

Ce que nous voyons, dans la troisième tentation, est très semblable: on Lui offre royaumes, pouvoir, gloire. Le démon prétend élargir à des ambitions humaines une attitude réservée à Dieu seul: il promet une vie facile à qui se prosterne devant lui, devant les idoles. Mais Notre Seigneur ramène l'adoration à sa seule et véritable finalité: Dieu, et Il réaffirme sa volonté de servir: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: C'est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, c'est Lui seul que tu serviras.

Tirons la leçon de l'attitude de Jésus. Durant sa vie sur la terre, Il a refusé la gloire qui Lui revenait, car Lui, qui avait le droit d'être traité comme Dieu, a assumé l'apparence d'un serviteur, d'un esclave. Le chrétien apprend ainsi qu'à Dieu seul revient toute gloire, et qu'il ne peut faire de la grandeur sublime de l'Evangile un instrument au service d'ambitions et d'intérêts humains.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant