Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Saint Rosaire > Mystères glorieux – La descente du Saint Esprit sur les Apôtres > Point 13
13

Le Seigneur avait dit : Je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, un autre Consolateur, pour être avec vous à jamais (Jn 14, 16). — Alors que les disciples se trouvaient tous ensemble au même endroit, vint soudain du ciel un bruit semblable à celui d’un violent coup de vent qui remplit toute la maison où ils se tenaient. — Au même moment apparurent des langues de feu qui se divisaient et il s’en posa une sur chacun d’eux (Ac 2, 1-3).

Remplis de l’Esprit Saint, les apôtres étaient comme ivres (Ac 2, 13).

Et Pierre, entouré des onze autres apôtres, éleva la voix et parla. — Nous l’entendons, nous, hommes de cent nations différentes. — Chacun d’entre nous l’écoute dans sa langue. — Toi et moi dans la nôtre. — Il nous parle de Jésus-Christ et de l’Esprit Saint et du Père.

Il n’est ni lapidé ni jeté en prison : de ceux qui l’ont entendu, trois mille se convertissent et sont baptisés.

Toi et moi, après avoir aidé les apôtres à administrer le baptême, nous bénissons Dieu le Père pour son Fils Jésus, et nous nous sentons nous aussi ivres du Saint-Esprit.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Suivant