Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Saint Rosaire > Mystères glorieux – L'Assomption de la Sainte Vierge > Point 14
14

Assumpta est Maria in cœlum : gaudent angeli ! — Dieu a transporté Marie au Ciel — corps et âme : et les anges se réjouissent !

Ainsi chante l’Église. — Et c’est ainsi, avec cette même explosion de joie, que nous commençons notre contemplation de cette dizaine du Saint Rosaire.

La Mère de Dieu s’est endormie. — Les douze apôtres se tiennent autour de son lit. — Matthias à la place de Judas.

Et nous, par une grâce que tous respectent, nous sommes aussi à ses côtés.

Mais Jésus désire avoir sa Mère corps et âme, dans la gloire. — Et la Cour céleste déploie toute sa splendeur pour accueillir Notre Dame. — Toi et moi — qui ne sommes, après tout, que des enfants — nous prenons la traîne du magnifique manteau bleu de Marie et ainsi nous pouvons contempler cette scène merveilleuse.

La Très Sainte Trinité reçoit et comble d’honneurs la Fille, la Mère et l’Épouse de Dieu... — Et la majesté de Notre Dame est si grande que les anges s’interrogent : Qui est-ce donc ?

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Suivant