Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Saint Rosaire > Mystères joyeux – L'Enfant perdu et retrouvé au Temple > Point 5
5

Où est Jésus ? — Notre Dame : l’Enfant !... où se trouve-t-il ?

Marie pleure. — En vain nous avons couru, toi et moi, de groupe en groupe, de caravane en caravane : personne ne l’a vu. — Joseph, après des efforts inutiles pour se retenir de pleurer, pleure à son tour... Et toi aussi... Et moi.

Moi, petit serviteur un peu rude, je pleure toutes les larmes de mon cœur et j’implore le ciel et la terre... pour toutes ces fois où je l’ai perdu par ma faute et où je n’ai pas pleuré.

Jésus : puissé-je ne jamais plus te perdre... Alors toi et moi, unis dans le malheur et dans la peine, comme nous l’étions dans le péché, nous sentons monter du fond de notre être des gémissements de contrition profonde et des phrases brûlantes que la plume ne peut ni ne doit rapporter.

Et lorsque nous nous consolerons à la joie de retrouver — après trois jours d’absence ! — Jésus discutant avec les Docteurs d’Israël (Lc 2, 46), nous garderons gravée dans notre âme l’obligation que nous avons de quitter les nôtres pour servir notre Père céleste.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Suivant