Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Saint Rosaire > Mystères douloureux – Le Portement de la Croix > Point 9
9

Portant lui-même sa Croix, il marche vers le Calvaire, le lieu dit Golgotha en hébreu (Jn 19, 17). — Et ils requièrent un certain Simon de Cyrène, qui revient d’une ferme, et le chargent de la Croix pour qu’il la porte derrière Jésus (Lc 23, 26).

La prophétie d’Isaïe (53, 12) s’est accomplie : Cum sceleratis reputatus est, il a été mis au rang des malfaiteurs : car on conduit encore deux autres condamnés — des voleurs — pour qu’ils soient exécutés avec lui (Lc 23, 32).

Si quelqu’un veut me suivre... Mon petit ami : nous sommes tristes, lorsque nous vivons la Passion de notre Seigneur Jésus. — Vois comme il embrasse avec amour la Croix. — Apprends de lui. — Jésus porte la Croix pour toi : toi, porte-la pour Jésus.

Mais ne porte pas la Croix en la traînant... Porte-la d’aplomb, car ta Croix, si tu la portes ainsi, ne sera plus une Croix quelconque : ce sera... la Sainte Croix. Ne te résigne pas à la Croix. Il y a peu de générosité dans le mot résignation. Aime la Croix. Lorsque tu l’aimeras vraiment, ta Croix sera... une Croix, sans Croix.

Et, comme lui, tu trouveras sûrement Marie sur le chemin.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Suivant