Josemaría Escrivá Obras
115

Parfois je considère que certains ennemis de Dieu et de son Eglise ne vivent que grâce à la peur d'une foule de "bons"; voilà qui me fait honte.

Précédent Voir le chapitre Suivant