Josemaría Escrivá Obras
182

Quelle compassion ils t'inspirent!... Tu voudrais leur crier qu'ils sont en train de perdre leur temps... Pourquoi sont-ils aussi aveugles et ne perçoivent-ils pas ce que toi, un misérable, tu as vu ? Pourquoi ne préféreraient-ils pas ce qu'il y a de mieux? — Prie, mortifie-toi, et ensuite (tu en as l'obligation!) réveille-les un à un, en leur expliquant (également un à un) que, tout comme toi, ils peuvent découvrir un chemin divin, sans abandonner la place qu'ils occupent dans la société.

Précédent Voir le chapitre Suivant