Josemaría Escrivá Obras
441

Pour ta gouverne: En une occasion mémorable, j'avais fait remarquer à cet homme noble, savant et fort, qu'il mettait en jeu un poste important dans son monde (il allait le perdre) pour défendre une cause sainte que les "bons" combattaient. — D'une voix empreinte de gravité humaine et surnaturelle, qui méprisait les honneurs de la terre, il me répondit: "c'est mon âme qui est en jeu".

Précédent Voir le chapitre Suivant