Josemaría Escrivá Obras
532

Lorsqu'on réfléchit, à tête reposée, aux misères de la terre, et que l'on compare ce panorama aux richesses de la vie vécue avec le Christ, à mon avis, on ne trouve qu'un mot pour qualifier, et d'une formule bien frappée, le chemin que choisissent les gens: sottise, sottise, sottise! Ce n'est pas seulement que la plupart des hommes se trompent. Ce qui nous arrive est bien pire: nous sommes de parfaits idiots.

Précédent Voir le chapitre Suivant