Josemaría Escrivá Obras
828

Si l'on place l'amour de Dieu au centre de l'amitié, cette affection s'épure, elle grandit, se spiritualise; en effet, l'on brûle les scories, les points de vue égoïstes, les considérations excessivement charnelles. Ne l'oublie pas: l'amour de Dieu ordonne mieux nos affections, il les rend plus pures, sans pour autant les diminuer.

Précédent Voir le chapitre Suivant