Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Sillon > La langue > Point 907
907

Ils médisent. Et ensuite ils veillent eux-mêmes à ce que quelqu'un vienne te rapporter immédiatement cet "on dit" — C'est infâme? — Sans doute. Mais ne perds pas la paix puisque leur langue ne pourra te faire aucun mal si tu travailles avec droiture... Pense plutôt: qu'ils sont niais, qu'ils sont dépourvus de délicatesse humaine, quel manque de loyauté envers leurs frères..., et particulièrement envers Dieu! Et toi, ne tombe pas à ton tour dans la médisance, au nom d'un droit de réponse mal compris. Si tu dois parler, aie recours à la correction fraternelle, comme le conseille l'Evangile.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant